Rendez-vous à Fatima – deux sur deux

J’avoue, je devais écrire le lendemain la suite de mes aventures, mais l’apéro a eu raison de moi et je n’ai pas pu résister.

Quoi qu’il en soit, voici la deuxième partie de mon périple fatimesque !

Nous nous étions arrêtés à mon arrivée dans l’auberge. Après une bonne douche et un chill de deux heures pour me remettre de mes kilomètres, je décide d’aller manger.

Jamais sans l’apéro (j’ai pas fini la bouteille hein)

Vinho tinto de la casa e la bacalhau con batatas e brao

(Excusez mes photos, je ne suis ni instagrameuse, ni influenceuse ni photographe. (Hihi))

S’en suit la découverte by night du lieu de culte de Fatima.

Mais qu’est-ce-que Fatima ? Wikipedia le résume très bien : « Les apparitions de Notre-Dame de Fátima désignent les six apparitions mariales de la Vierge Marie telles qu’elles auraient eu lieu à Fátima, petit village du centre du Portugal, à six reprises au cours de l’année 1917 à trois enfants bergers. »

Paulo mon aubergiste m’ayant parlé d’une procession aux bougies chaque samedi soir, je m’en vais vivre cet événement.

Là-bas, j’ai découvert une foule incroyable, de nombreuses prières mais curieusement : aucune énergie. Souvent émue par de tels rassemblements, celui-ci ne m’a pas touché. Pourquoi ? Je mets ça sur le compte des personnes âgées (lire les vieux cons) qui poussent, qui te marchent dessus, qui repoussent, qui manquent de te cramer les cheveux et qui te rerepoussent. Peut-être aussi que j’étais un peu ronchon de ma journée et en perte de patience, à cause de ma fatigue.

Bref – DODO : Zzzzzzz Zzzzzzzz Zzzzzzzzz Zzzzzzzzzzz Zzzzzzz Zzzz Zzzzzzzzzz

Dimanche matin. La journée se prépare tranquillement : il pleut dehors et mes joues brûlées par le soleil me chauffent.

Quelques caresses au chat et un petit déjeuner d’avaler, je décide enfin de partir. Tchau Paulo e muilt obrigada.

Encore une fois, les monuments tels quels, la richesse du lieu m’ont beaucoup déplu. Je n’ai donc pas traîné autour des basilique, centre Jean-Paul II et autres bâtiments.

Je pars donc sur le chemin de croix, sur les véritables lieux d’apparition – six je rappelle.

Et c’est joliiiiiiiii, et calme, loin du mercantilisme que j’avais pu expérimenter tantôt.

Très heureuse de ces belles découvertes, j’entrevois un panneau « GROTTES ». Ah oui ! Les fameuses grottes de la monnaie ! La décision fut vite prise : je marche et marche encore pour découvrir ces petits joyaux naturels.

Arrivée, payant les 7€ de visite, je décède devant tant de beauté et remercie les chasseurs d’avoir poursuivi les renards qui se sont abrités dedans…

A peine eut le temps de souffler et déjà l’heure de partir, je me renfile les kilomètres – vingt au compteur aujourd’hui – et marche vigoureusement pour attraper mon bus, qui part du bon Fatima.

Le bilan de ce weekend est ultra positif : les weekend sportifs seuls sont incroyables et il me tarde de préparer mon tour de la Loire à vélo…

Isaurement vôtre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s