Le flot de questions

2017 arrive à sa fin. En janvier, on m’aurait fait la rétrospective de mon année, je n’y aurais certainement pas cru.

2017 arrive à sa fin. Encore une fois, je me demande ce que 2018 me réserve : prête à tout entendre.

Mes vieux démons ressurgissent. Me focaliser sur le futur, penser au passé, mais oublier le présent. Pourtant, le carpe diem, je l’ai connu cette année et je l’ai surtout savouré.

Le temps du bilan n’est pas encore arrivé, mais le temps des questions est toujours omniprésent. Et je ne sais pas pourquoi, cette semaine, en écoutant toutes les personnes parlant de Johnny Hallyday qui avait le goût de la vie, le goût des décisions et des prises en main pour sortir du gouffre, y’a eu comme une catharsis. Alors, je vais me poser les questions pour sortir de mon gouffre mental du moment.

Moi qui pensais que la chose la plus difficile à laquelle j’aurais dû répondre dans ma vie était : quelle filière au bac choisir ? Je me suis bien trompée.

JMA TROMPÉE


Mais : que faiiiiiire de ma viiiiiiiie ? 

Master ou pas master ? Boulot ou pas boulot ? Alternance ou pas alternance ? Chaîne YouTube ou pas chaîne YouTube ? Isaurementlaperruche ou pas Isaurementlaperruche ? Épilation définitive ou pas épilation définitive ? (Oui, cette dernière, c’est pour la vanne.)

Y’a les petites choses annexes auxquelles il faut penser, parce que cette année j’y ai peu mis de l’importance et j’en ai fait les frais. Rester près ou loin de mes copains ? Rester près ou loin de ma famille ? Rester près ou loin de l’idée d’avoir un mec ? Rester près ou loin de l’acquisition d’un animal de type chat ou chien ? (Ok. Encore une fois. La dernière question était une mi-blague. J’en veux mais c’est pas possible mes chéwiiiiis.)

Alors clairement ce flot de questions est un fléau et me noie plus qu’il ne me fait flotter. Mais il y a un temps pour tout dans cette vie et il paraîtrait que cette prochaine année soit un temps où de nouvelles briques vont se poser sur cette dalle. (mdr putain, dites-moi d’arrêter avec mes métaphores à deux sous) (ceci dit, j’y crois quand même.)

Isaurement vôtre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :